le projet se structure autours de 3 thématiques …

26 01 2012

Après diverses rencontres très enrichissantes, la première vision de novembre - quelque peu naïve je le concède – est confrontée à la réalité du monde agricole, de l’industrie et de la restauration scolaire. ce premier bilan partiel permet de faire l’ébauche des thématiques de travail à venir.

« Coopérer en filière locale pour mieux se nourrir, aujourd’hui et demain » est loin de se restreindre à des échanges ou de la transformation au niveau des produits comme évoqué de prime abord.  Certes le territoire dispose de ressources agricoles diversifiées, certes le tissu industriel agroalimentaire est dense mais il serait utopiste de penser qu’il suffise de « co-transformer »à moindre coût  des produits locaux pour les voir entrer dans la composition des menus de toutes nos cantines rurales, ou chez le particulier.

Une restauration scolaire qui maîtrise ses approvisionnements et a la main pour travailler en local est celle qui a gardé la gestion directe ou qui à sélectionné un délégataire ou prestataire en mesure de le faire.  Il est évident qu’un opérateur régional ou à fortiori national ne sera pas en mesure de référencer tous les acteurs locaux.  En revanche l’artisan traiteur de la commune voisine est déjà parfaitement intégré dans un réseau d’acteurs de proximité. 

Dans la pratique, quelles sont les problématiques qui favorisent une concession du service de restauration ? 

  • la difficulté de gestion du personnel et les défauts de compétences : temps partiels peu attractif , devalorisation du métier et démotivation des cantinières.
  • la responsabilité administrative du service, facturation et difficultés de paiement des familles.
  • la pression croissante des obligations nutritionnelles et qualité par les pouvoirs publics et les familles, (consentement à payer inchangé).
  • les outils de production des repas vieillisants, réinvestissement lourds.

Une étude la plus exhaustive possible est en cours pour dresser le panorama de la situation actuelle sur notre territoire. prochainement disponible.

Ainsi en avant première 3 axes se dessinent pour donner forme à ce projet :

  1. autours des compétences : GE filière et multisectoriel :  Restauration et metiers de bouche / Agro / Industrie Alimentaire / collectivités territoriales.
  2. autours des produits : Plateforme d’achat : contractualisation producteur / utilisateurs.
  3. autours des outils et savoir-faire : Rentabilisation des modèles de production existants ponctuellement sous capacitaires.

Bon App’ Filière Locale prend forme tout doucement. N’hésitez pas à alimenter ces réflexions et à marquer votre intérêt . je ne manquerais pas de vous envoyer une invitation pour la prochaine assemblée générale de constitution de l’entité juridique.

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




gainfacile |
financesfamille |
c'est secret |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | imbconsulting
| lassuranceretraite
| kanaba81